Indemnités Licenciement Abusif: Les chercheurs disent « NON » au plafonnement

Indemnités plafonnées pour licenciement abusif: des chercheurs disent non

Une centaine de chercheurs – économistes, sociologues, juristes – plaident pour l’abandon du plafonnement des indemnités prud’homales en cas de licenciement injustifié, prévu par amendement gouvernemental au projet de loi Macron, dans une tribune publiée lundi sur le site du Monde.

« Il est urgent d’abandonner cette mesure », écrivent les signataires de ce texte, en jugeant « purement hypothétique » l’effet sur l’emploi de ce plafonnement, alors que le « risque de favoriser les abus » est « bien réel ».

Les députés ont donné jeudi leur feu vert à cette mesure, s’appliquant aux petites comme aux grandes entreprises, selon un barème légèrement amendé dans un sens favorable aux ex-salariés.

Ce plafonnement des indemnités en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse, annoncé par Manuel Valls dans son paquet de mesures pour les PME, a suscité de vives réactions. Il est rejeté par les syndicats et une partie de la majorité, notamment les frondeurs socialistes.

Pour les signataires de la tribune, il est de « nature à encourager les comportements abusifs, en délivrant aux employeurs peu scrupuleux une forme d’autorisation de licencier sans motif ». La mesure revient aussi (voir la suite sur Les News Eco)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *